il y eut d'abord la curiosité et l'envie d'aller vers l'autre pour mieux le connaitre et mieux me connaitre.

 

Il y eut l'envie d'explorer les liens qui unissent les uns aux autres, les espaces qui les séparent, les corps qui en disent long.

 

Il y eut d'abord la photographie argentique, une attente comme une méditation, l'odeur et le sombre du laboratoire,

ce moment magique de l'apparition, la bienveillance d'un professeur et la complicité d'amis.

 

Il y eut le chemin, pas à pas, les victoires et les chutes, l'obstination, les découragements et les encouragements.

 

Il y eut la porte de l'école qui, un jour, s'ouvrit sur le monde.

 

 

C'est une série comme une transition,

un exercice de style comme un défi:

chaque jour,

prendre une photo différente

de la même fenêtre,

la fenêtre de ma chambre.

FENÊTRES