top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurLaurence Verrier

Quelques minutes avant d'entrer en scène...

Cette photo, nous l'avons prise le 4 mars, au Rikiki théâtre, quelques minutes avant notre entrée en scène, pour la reprise de notre spectacle "Attention, une femme créative peut en cacher une autre". Ces fameuses minutes avant l'entrée en scène, celles durant lesquelles nous nous disons: "mais bon sang, qu'est-ce que je fais là? Pourquoi est-ce que je m'inflige cela?"..

Ces minutes durant lesquelles notre gorge s'assèche, nos mains deviennent moites, et cette envie d'aller quinze fois aux toilettes!!!

Ces minutes durant lesquelles on se dit qu'on serait si bien, tranquille chez nous, au coin du feu...

Ces minutes durant lesquelles nous avons en même temps une furieuse envie d'y aller, et une tout aussi furieuse envie de prendre la sortie de secours!

Cette sensation, je la retrouve aussi avant chaque moment décisif de ma vie.

Vous savez, ce genre de moments qui va nous amener à faire un pas sur notre chemin sans plus pouvoir faire machine arrière...Nous savons que si nous faisons ce pas, quelque chose d'important va changer.

Là aussi, le trac peut monter, et un choix se pose à nous: j'y vais ou j'y vais pas?

Quelque part au fond de nous, nous savons pertinemment que oui, ce serait plus confortable plus facile de nous arrêter pour pique-niquer plutôt que de franchir ce pas, mais que nous le regretterons après coup.

Quelques minutes après cette photo, j'attendais dans les coulisses de faire mon entrée sur scène, tandis qu'Isabelle était à l'opposé de la salle pour faire son entrée.

J'entendais les applaudissements, je mesurais à leur ampleur que la salle était bondée.

Je n'en menais pas large, toute seule dans cette coulisse sombre!

Alors, j'ai fait ce que je sais faire: je me suis ancrée, connectée à la terre, puis au ciel, j'ai demandé l'aide de mes guides, et de toutes les femmes que nous allions représenter sur scène.

Puis, j'ai respiré un grand coup, et je l'ai fait, ce pas!

Et ce fut un grand moment.

Dans cette petite salle, nous étions très proches du public, et je me suis sentie portée. Je ressentais leurs émotions, je les entendais respirer, j'étais portée par leurs rires. C'était tout simplement magique.

Je me sentais à ma place, exactement là où il était juste que je sois.

Après coup, je mesure à quel point cette montée sur scène était symbolique pour moi. Comme une façon d'acter que oui, je pouvais à présent remonter sur la scène de ma vie.

Une façon aussi de ressentir les changements intérieurs. Je me suis sentie plus présente, avec une conscience corporelle plus forte.

Alors si l'envie vous taraude de monter sur scène, que ce soit au sens propre ou au sens symbolique, allez-y, faites-le, ce pas! Vous en apprendrez beaucoup sur vous-même, bien plus qu'en restant au coin du feu!



9 vues0 commentaire

Comments


bottom of page